Basculez vers

CLOSE

Rencontre avec Yannick, Directrice marketing

A l’occasion de l’été 2019, nous vous donnons rendez-vous tous les vendredis, pour mettre en avant un métier, chez Morel. Cette fois nous nous sommes intéressés au pôle marketing avec Yannick Jacob. Nous lui avons posé des questions sur son métier, ce qui est amené à changer dans son secteur, et ses spécificités dans le milieu de la lunetterie.

 

« Morel est une société atypique, et j’aime cette idée ! On n’est pas sous la contrainte de licences : chez Morel, on commercialise nos lunettes. Le marketing s’en retrouve donc très riche. On a un seul cadre, celui de l’entreprise. Même au-delà du marketing, on a beaucoup de liberté, qu’il s’agisse du produit ou de son environnement. C’est ce qui m’intéresse dans mon travail.

 

Le marketing de la lunetterie est très différent de celui de l’industrie. Dans certaines entreprises, notre métier prend le pas sur la création. Dans le milieu jouet par exemple (Yannick a travaillé dans le milieu du jouet auparavant, ndlr), on devait donner un cahier des charges précis : taille, couleur, prix, etc… Chez Morel, on est très proche du secteur de la mode : le design et l’esthétique avant tout ! De fait, notre travail se résume plus à du trade marketing* avec un travail d’accompagnement – même si c’est une vision un peu réductrice Il n’y a pas un service qui dirige l’autre : on travaille d’égal à égal.

 

 

Beaucoup de choses vont être amenées à changer : les consommateurs changent, et les opticiens ont un métier qui évolue. Le marketing doit suivre ces évolutions. En France, le monde de l’optique se divise en deux : les personnes qui sont dans le reste à charge, et les personnes qui mettent un budget plus conséquent pour de belles lunettes. Et c’est dans cette deuxième partie que Morel se situe.

 

Il faut séduire à la fois l’opticien et son client. L’opticien doit avoir les arguments pour convaincre le client final d’acheter notre marque plutôt qu’une autre, en sachant que la mode est à la réduction des marques présentes en boutique. Notre objectif, c’est qu’il y ait toujours une place pour Morel.

 

A cela s’ajoute les nouvelles marques qui arrivent sur le marché chaque année. Le pôle marketing va avoir une remise en cause permanente. Il faut que l’on soit très vigilant car les changements se font de plus en plus vite, mais notre avantage chez Morel c’est encore une fois notre indépendance qui nous permet de réagir et de s’adapter très vite à tous ces changements.



preloader