Basculez vers

CLOSE

La couleur dans la mode masculine, du panache pour les hommes.

Le travail de design et développement chez Morel s’aborde par l’étude des futures tendances dans la mode et le graphisme. C’est le travail de nos graphistes, designers et coloristes. Ils se sont penchés sur la question de la masculinité dans un monde où les positions sociales sont sans-cesse redéfinies.

Avec ces idées en tête ainsi que leurs vastes connaissances de la mode et du design, voici sans plus attendre leurs prédictions de la mode masculine pour le début de la prochaine décennie.
 

Le style Half Half, le problème n’est plus le choix

 
Le style Half Half (moitié moitié) se distingue par l’utilisation de différents motifs et matériaux selon une asymétrie verticale. Pour faire simple, on peut avoir une chemise à carreaux bleue d’un côté et à rayures rouges de l’autre.

Ce style a été mis en avant par Eddy de Pretto, le compositeur interprète révélé en 2017. Son genre musical est à l’image de son style vestimentaire : ambivalent, avant-garde, indéfinissable. Le Half Half correspond donc à cette nouvelle vague d’hommes qui se jouent des codes et des genres.
 
Eddy de Pretto – Instagram
 
Tous ceux qui osent le font pour une raison très simple : le désir de la personnalisation. La mode au sens traditionnel tend à disparaître. Les tendances ne sont plus que des inspirations dans lesquelles on se cherche soi-même.

La mode masculine est très proche du statut de l’homme. Traditionnellement le statut masculin dans la société se devait d’afficher une certaine stabilité et du sérieux. Cela se ressentait et se ressent encore dans le style vestimentaire qui habille les hommes.
Les couleurs masculines sont plus dans la nuance de quelques teintes sobres. Celle pour les femmes sont plus vives et plus nombreuses.

On assiste à une libération de ce qu’est la masculinité et ses représentations.
 

L’emprunt de la couleur chez les femmes

 
Pour autant, la mode masculine ne peut pas tout réinventer, et l’imitation est la forme la plus sincère de flatterie selon Charles Colton. Cette imitation, ou inspiration, vient de la mode féminine. On observe la tendance des hommes qui se mettent au maquillage, inspirés par la culture transformiste. Portant des fards hauts en couleur, ils restent encore une minorité.

Le color block, c’est la mode du bloc de couleur. C’est l’utilisation de pièces unies avec des couleurs fortes, en voici un exemple :
 

Numéro – défilé Louis Vuitton


 

Teintes traditionnelles, la rationalisation de la nouveauté

 
Les prochaines tendances masculines seront pourtant loin d’être méconnaissables. L’adoption du Half Half et du Color Block n’est pas pour autant un rejet de tout ce qui a existé par le passé, bien au contraire.

Les nouvelles modes ont besoin d’une base depuis laquelle évoluer, et les couleurs sombres et estompées ne sont pas prêtes à partir de la garde-robe de ces messieurs.
 

 
Le choix de couleurs et de formes très atypiques doit s’accompagner d’éléments traditionnels pour deux choses. Il faut d’abord créer le contraste, un pull jaune brillera d’autant plus s’il est porté sous une veste kaki, mais le kaki est aussi présent pour rationaliser le look.
 

Madame Figaro – défilé Hermès printemps été 2019


 
Les façons de s’habiller masculin se multiplient à mesure que la masculinité se diversifie.

Une seule question reste alors, quelle version de l’homme moderne faut-il être ?



preloader