Basculez vers

CLOSE
Maxime Moreno lors d'un photoshoot pour Morel

LE NOUVEAU CULTE DU GENTIL GARÇON MINIMALISTE

Maxime Moreno @morenomaxime_ chausse des montures 1880 dans un style minimaliste.
Retrouvez les différents modèles en bas de page.

 

LES HIPSTERS NE SONT PLUS HIP

 
La mode Hipster a fait son temps.

Les Hipsters ont ressurgi au début des années 2000, dans les quartiers branchés de New York. Ils s’inspiraient des Hipsters des années 50. Les petits bourgeois blancs qui se rendaient dans les clubs de jazz alors à majorité noire et ostracisée. La culture Hipster, c’est le reniement d’une culture classique par une frange de sa population qui préfère s’approprier les codes de cultures en marge de la société, généralement liées à des mouvances artistiques.

Le style, bien qu’ayant évolué, peut se caricaturer à quelques items :
– des lunettes épaisses,
– une barbe fournie,
– une side-cut,
– un bonnet moutarde,
– une salopette ou une chemise à carreaux bandée de bretelles souvent cosmétiques,
– un jean slim à ourlet,
– des bottes Timberland classiques.
Culture obscure et underground, elle passe par les oreilles des créateurs et de la mode, pour atterrir dans celles du grand public.

Les Hipsters caricaturaient, mais sont maintenant imités.
Ils se voulaient rescapés du capitalisme, ils en sont devenus l’effigie.

 

L’UNIVERS DÉTESTE LE VIDE

 
Le Roi est mort, vive le Roi.

Maxime Moreno adossé à une barrière portant les solaires 1880

À partir de 2016 les différents magazines de mode cherchent tous les différents héritiers de ceux qui portaient sans ironie le style du bûcheron canadien au milieu de Manhattan.

Plusieurs noms ressortent :
Cutesters (les Mignons) : ces adulescents qui replongent en enfance dans leur style vestimentaire et habitudes de vie.
Health Goths (les Gothiques actifs) : basé principalement sur des vêtements techniques monochromes, ce mouvement à l’origine d’artistes de Portland. Capitale du cool alternatif, saisie entre les deux capitales mondiales de la technologie, Seattle et La Silicon Valley, le style puise son inspiration dans un transhumanisme assumé.
YUCcies (Jeunes Urbain Cultivés) : les YUCcies sont la descendance directe des Hipsters, ils reprennent les codes vestimentaires tout en adoptant une position beaucoup plus compatible avec la culture d’entreprise. Ils ont une volonté de pouvoir s’insérer facilement dans le monde du travail.

Mais un style, terriblement novateur, émerge alors parmi la masse : celui des Earnests (les Sincères).

 

LE SOFT BOY / EARNEST : MINIMALISTE HONNÊTE

 
La douceur est une arme chirurgicale.

Thimothée Chalamet est une des origines de cette nouvelle sous-culture en vogue. L’acteur est devenu célèbre grâce à son rôle dans le film Call me by your name de Luca Guadagnino, issu du roman éponyme. Il offre dans cette romance une version de la masculinité plus proche de ses sentiments, qui exprime ses émotions.

Plus récemment, au cinéma toujours, Pierre Niney incarnait Franck dans Sauver ou périr. Franck un sapeur-pompier alors jeune père de famille aux muscles saillants, figure même de la virilité traditionnelle.

Pierre Niney torse nu dans Sauver ou Périr

Franck frôle la mort dans un incendie. Il est amenui, calciné et se reconstruit doucement à mesure des années.

Pierre Niney avec son masque de grand brulé, dans Sauver ou Périr.

Franck le masculin meurt puis renaît des flammes pour se bâtir moins solide, tourmenté par ses idées sombres et ses euphories passagères.

Loin d’être une nouvelle version du gendre idéal, l’Earnest va se vouloir de nature honnête, sincère, défaite de tout précepte masculin traditionnel. Contrairement aux YUCcies, les Earnests sont urbains par nature, leur style est à la mesure de leur mouvance, minimaliste, branché et sans équivoque.

Maxime propose parmi ces photos sa propre interprétation de l’Earnest. Couleurs pastel et lignes simples. La coupe des vêtements est ajustée mais confortable. Les matériaux sont beaux cependant toujours agréables. La ville est leur terrain de jeu, on ne se retourne pas forcément sur eux, mais ils font partie du paysage. C’est en cela qu’ils sont marquants, ils sont la ville.

Maxime Moreno accoudé à une barrière

Finalement, on ne peut rien y faire, l’Earnest reste désespérément branché, toujours à la pointe de la mode.

Maxime porte les solaires 60013M et les montures de vue 60041M et 60042M de la collection 1880. Retrouvez-là sur morel-france.com.



preloader